Le FORTA se concrétise

Blog  > Le FORTA se concrétise

D’ici 2030, le Conseil fédéral veut investir quelque 13 milliards de francs dans les routes nationales. Pour les constructeurs suisses d’infrastructures, cela signifie non seulement davantage de contrats, mais aussi une plus grande fiabilité des investissements, a souligné Urs Hany, lors de l’assemblée des membres de ce jour d’Infra Suisse, à Rheinfelden. C’était aussi sa dernière assemblée en tant que président de l’organisation faîtière.

Aujourd’hui déjà, les plus de 20’000 heures de bouchons par an nuisent à l’économie suisse. Grâce au fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération (FORTA), cela doit changer. Le Conseil fédéral a soumis aux Chambres fédérales un crédit d’engagement de 4,4 milliards de francs pour quatre projets d’aménagement et le second tube routier au Gothard. Parallèlement, 8,2 milliards de francs sont prévus pour l’exploitation, l’entretien et des adaptations du réseau des routes nationales, de 2020 à 2023. L’Office fédéral des routes (OFROU) dispose ainsi que quelque 13 milliards de francs jusqu’en 2030.

Les constructeurs d’infrastructures se réjouissent de l’augmentation prévisible du volume de mandats – mais espèrent surtout que ce volume sera fiable. « L’OFROU, le plus important maître d’ouvrage pour les constructeurs suisses d’infrastructures, a également besoin de ressources suffisantes en personnel », a relevé Matthias Forster, directeur d’Infra Suisse, lors de l’assemblée des membres. Ce n’est qu’ainsi que les futurs projets pourront être réalisés dans les délais et efficacement. Le fait que les prestations propres de l’OFROU dans le domaine des infrastructures représentent, aujourd’hui déjà, à peine deux pour cent inquiète le secteur.

Nouveau président et nouveaux membres du comité
Après sept ans à la tête d’Infra Suisse, Urs Hany a remis la présidence, lors de cette assemblée des membres. Les membres l’ont remercié de son grand engagement. Avec les décisions en faveur du fonds d’infrastructure ferroviaire, le FORTA et le second tube routier au Gothard, des décisions importantes en matière de politique d’infrastructures ont été prises durant son mandat. Claudio Giovanoli est le nouveau président d’Infra Suisse. Cet ingénieur civil diplômé dirige l’entreprise Lazzarini AG, à Coire, et fait partie du comité de l’organisation faîtière depuis 2014.

Christoph Zaugg, de Friedli + Caprani AG à Berne, et Marcel Baumann, d’Antiglio SA à Fribourg, ont été nouvellement élus au comité d’Infra Suisse. Parallèlement, Olivier Balmer, de Marti Tunnelbau AG à Moosseedorf, a quitté le comité. Par ailleurs, Urs Lütolf a quitté la direction de l’école professionnelle des constructeurs de voies de communication. Pendant dix ans, il a marqué cette école par son engagement et ses idées novatrices, et en a fait l’un des instituts de formation les plus progressistes de Suisse. Infra Suisse est l’organe responsable de cette école professionnelle intercantonale.

Renseignements

Matthias Forster
Directeur
058 360 77 70
078 753 39 53
[javascript protected email address]

Thèmes liés

Galerie: Assemblée des membres 2018

jeu 26.4.18 - D’ici 2030, le Conseil fédéral veut investir quelque 13 milliards de francs dans les routes nationales. Pour les constructeurs...

En savoir plus

Prises de position: Routes nationales sur la période 2020-2023 et l’étape d’aménagement 2019

mer 25.4.18 - Projet relatif au plafond de dépenses pour l’exploitation, l’entretien et l’aménagement au sens d’adaptations des routes nationales sur la...

Ouvrier le PDF en allemand

Un homme d’action et de consensus se retire

Urs Hany sera encore président d’Infra Suisse jusqu’au 26 avril 2018 et vice-président de la SSE jusqu’à la fin...

En savoir plus

FORTA : Une étape importante a été franchie

dim 12.2.17 - Une nette majorité des votants ont dit oui au Fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération (FORTA)....

En savoir plus